Pedro Vianna, avec Éric Meyleuc absent-présent, propose

poésie pour tous

 

La rubrique Poèmes du mois de ce site créé le 14 avril 2001 a déjà publié

2 187 poèmes de 171 poètes de 31 origines nationales, sans compter ceux de P. Vianna

Et la fête continue !                                                                   Bonne navigation !

Bienvenue Sommaire de la section Sommaire général Les nouveautés Agenda Poèmes du mois É. Meyleuc et son œuvre P. Vianna et son œuvre Poèmes divers Poèmes très courts Acrostiches Poèmes et images Poèmes graphiques Poèmes dits Poèmes en musique Poèmes et sculptures Poèmes en vidéo Des sites à visiter Contact

pour accéder directement à l'ensemble des recueils de P. Vianna (texte intégral au format ".pdf") cliquez sur

RECUEILS (PDF) ET RÉFÉRENCES DE PUBLICATIONS DE P. VIANNA ET DE É. MEYLEUC

et pour connaître ses prochaines activités artistiques cliquez sur

 AGENDA

poèmes d'éric meyleuc manuscrits 52

je préfère parler de liberté plutôt que de révolution1

la révolution fait des soi-disant

organisateurs les premiers dictateurs

surtout chez les soi-disant poètes

qui voudraient2 imposer aux autres

les addictions3 de leurs blessures et de leur détresse4

 

libération de l’aliénation esclavagiste5

 

nota bene

1. sauf un mot écrit à l’encre bleue pour remplacer un autre (cf. la note 3 ci-dessous)

et le dernier vers réécrit par-dessus à l’identique mais en bleu (cf. la note 5 ci-dessous),

ce poème est écrit à l’encre noire sur un bout resté vierge du recto de la partie postérieure d’une enveloppe usagée

mais non envoyée par la poste (le papier couvrant la partie autocollante du rabat est toujours présent) ;

le verso blanc de ce bout de papier est vierge ; aucune date n’est indiquée et

aucun indice ne nous permet de déterminer la période d’écriture de ce poème

2. dans un premier moment, le poète avait écrit en voulant, puis, sans doute immédiatement,

il a barré ces deux mots et a écrit juste en dessous voudraient, encore à l’encre noire

3. dans un premier jet, le poète avait écrit leurs vues, mots qu’il a couverts de plusieurs traits à l’encre bleue,

pour écrire juste en dessous, toujours à l’encre bleue, addictions

4. dans un premier mouvement, le poète avait écrit de leur détresse puis, encore à l’encre noire,

il a ajouté dans l’interligne supérieur les mots blessures et de leur, délimités par une coche

dont la pointe est placée entre leur et détresse, mais il a oublié d’ajouter un “s” au premier leur ; nous corrigeons

5. ce vers, d’abord écrit à l’encre noire, a été réécrit par-dessus, à l’identique, mais à l’encre bleue ;

curieusement, esclavagistes est clairement écrit au pluriel aussi bien en noir qu’en bleu ; nous corrigeons

horizontal rule

éric meyleuc

inédit

© ayants-droit d'Éric Meyleuc

horizontal rule

Retour en haut de la page                                                                                                                                                                           Poème précédent Poème suivant
Bienvenue ] Sommaire de la section ] Sommaire général ] Les nouveautés ] Agenda ] Poèmes du mois ] É. Meyleuc et son œuvre ] P. Vianna et son œuvre ] Poèmes divers ] Poèmes très courts ] Acrostiches ] Poèmes et images ] Poèmes graphiques ] Poèmes dits ] Poèmes en musique ] Poèmes et sculptures ] Poèmes en vidéo ] Des sites à visiter ] Contact ]

Les textes, les sons et les images qui figurent dans les différentes pages de ce site sont protégés par les lois nationales et les conventions internationales en vigueur. Leur reproduction par quelque moyen que ce soit demeure soumise à l'autorisation de l'auteur. Selon les normes et usages habituels, les courtes citations à objectif pédagogique et non commercial sont autorisées à condition que les sources soient clairement indiquées

Ce site est optimisé pour le navigateur Mozilla Firefox sur un écran plat 19"
avec "taille du texte" ("text size") réglée à “moyenne" ("middle") dans le menu "affichage" ("view")
Pour toute question ou tout problème concernant ce site web, envoyez un courrier électronique à
pvianna@free.fr
en cliquant sur l'adresse ci-dessus si vous utilisez "outlook express" ou sinon à partir de votre messagerie habituelle
© Pedro Vianna                                                    dernière mise à jour : 15 juin 2021