Pedro Vianna, avec Éric Meyleuc absent-présent, propose

poésie pour tous

 

La rubrique Poèmes du mois de ce site créé le 14 avril 2001 a déjà publié

2 322 poèmes de 172 poètes de 31 origines nationales, sans compter ceux de P. Vianna

Et la fête continue !                                                                   Bonne navigation !

Bienvenue Sommaire de la section Sommaire général Les nouveautés Agenda Poèmes du mois É. Meyleuc et son œuvre P. Vianna et son œuvre Poèmes divers Poèmes très courts Acrostiches Poèmes et images Poèmes graphiques Poèmes dits Poèmes en musique Poèmes et sculptures Poèmes en vidéo Des sites à visiter Contact

pour accéder directement à l'ensemble des recueils de P. Vianna (texte intégral au format ".pdf") cliquez sur

RECUEILS (PDF) ET RÉFÉRENCES DE PUBLICATIONS DE P. VIANNA ET DE É. MEYLEUC

et pour connaître ses prochaines activités artistiques cliquez sur

 AGENDA

poèmes d'éric meyleuc manuscrits 144

stoppons là la gabegie1

arrêtons les enfantillages qui

envoûtent les faux adultes2

hier comme aujourd’hui

 

nota bene

1. ce quatrain est écrit au crayon noir, avec une orientation paysage, dans le quart inférieur droit du recto d’une feuille quadrillée en gris sur fond blanc

détachée d’un bloc-notes au format A4, dans le sens perpendiculaire à celui du poème écrit avec une orientation portrait

dans le quart inférieur gauche de ce même verso et numéroté 143 dans la présente section de Poésie pour tous ;

ce quatrain se trouve entre une note prise pendant la lecture de La vie sur le Mississipi de Mark Twain

et un distique numéroté 145 dans la présente section de Poésie pour tous,

ces deux autres textes se trouvant aussi dans le même quart inférieur droit de la page,

également écrits au crayon noir avec une orientation paysage ;

le verso de la page est resté vierge ;

bien que ce quatrain ne soit pas daté, nous pouvons penser que son écriture se situe entre le 31 juillet et le 17 août 2017,

pendant notre séjour de vacances à Saint-Jacques-des-Blats (Cantal),

en raison des éléments du poème mentionné ci-dessus indiqués dans la note 1 qui suit la transcription que nous en donnons

2. il semblerait que dans un premier mouvement le poète avait commencé ce vers par le mot arrêtés, qu’il a barré,

sans doute immédiatement, pour écrire à gauche, sur deux lignes envoûtent / les adultes

et ensuite ajouter en dessous l’adjectif faux, délimité par une coche dont la pointe se place entre les et adultes ;

le dernier vers est écrit sur la ligne suivante, commençant sous le mot barré que nous avons lu arrêtés

horizontal rule

éric meyleuc

inédit

© ayants-droit d'Éric Meyleuc

horizontal rule

Retour en haut de la page                                                                                                                                                                           Poème précédent Poème suivant
Bienvenue ] Sommaire de la section ] Sommaire général ] Les nouveautés ] Agenda ] Poèmes du mois ] É. Meyleuc et son œuvre ] P. Vianna et son œuvre ] Poèmes divers ] Poèmes très courts ] Acrostiches ] Poèmes et images ] Poèmes graphiques ] Poèmes dits ] Poèmes en musique ] Poèmes et sculptures ] Poèmes en vidéo ] Des sites à visiter ] Contact ]

Les textes, les sons et les images qui figurent dans les différentes pages de ce site sont protégés par les lois nationales et les conventions internationales en vigueur. Leur reproduction par quelque moyen que ce soit demeure soumise à l'autorisation de l'auteur. Selon les normes et usages habituels, les courtes citations à objectif pédagogique et non commercial sont autorisées à condition que les sources soient clairement indiquées

Ce site est optimisé pour le navigateur Mozilla Firefox sur un écran plat 19"
avec "taille du texte" ("text size") réglée à “moyenne" ("middle") dans le menu "affichage" ("view")
Pour toute question ou tout problème concernant ce site web, envoyez un courrier électronique à
pvianna@free.fr
en cliquant sur l'adresse ci-dessus si vous utilisez "outlook express" ou sinon à partir de votre messagerie habituelle
© Pedro Vianna                                                    dernière mise à jour : 15 septembre 2022