Pedro Vianna, avec Éric Meyleuc absent-présent, propose

poésie pour tous

 

La rubrique Poèmes du mois de ce site créé le 14 avril 2001 a déjà publié

2 169 poèmes de 170 poètes de 31 origines nationales, sans compter ceux de P. Vianna

Et la fête continue !                                                                   Bonne navigation !

Bienvenue Sommaire de la section Sommaire général Les nouveautés Agenda Poèmes du mois É. Meyleuc et son œuvre P. Vianna et son œuvre Poèmes divers Poèmes très courts Acrostiches Poèmes et images Poèmes graphiques Poèmes dits Poèmes en musique Poèmes et sculptures Poèmes en vidéo Des sites à visiter Contact

pour accéder directement à l'ensemble des recueils de P. Vianna (texte intégral au format ".pdf") cliquez sur

RECUEILS (PDF) ET RÉFÉRENCES DE PUBLICATIONS DE P. VIANNA ET DE É. MEYLEUC

et pour connaître ses prochaines activités artistiques cliquez sur

 AGENDA

poèmes d'éric meyleuc manuscrits 96

l’horreur a lieu tout [le] temps1

si on ne veut pas que ça recommence

il ne suffit pas de se souvenir des horreurs passées

pour2 avoir consicence3 de l’horreur quotidienne

qui a lieu

l’horreur déferlante4 des humains

violence faite à la dignité humaine

qui engendre la violence

on aura beau essayer de se5 souvenir

pour que l’horreur6 ne recommence pas

tant qu’on ne se préoccupera pas de la

misère sociale et économique7

il y aura toujours8

de l’horreur

 

Inventons un monde

mais9

il s’agit de passé10

penser un autre

voyage pour l’inconnu11         voyage sur place

en dehors des normes12

du capitalisme

 

tant que d’autres humains13

continueront à s’enrichir de l’exploitation d’autres

humains l’horreur continuera

 

nota bene

1. ce poème est écrit à l’encre noire au verso d’une invitation au format A5 tirée en couleurs, sur fond bleu nuit,

annonçant la XXVe Journée mondiale de la poésie, organisée le 1er décembre 2013

à la salle des fêtes de la mairie annexe du XIVe arrondissement de Paris par l’association Poesia-2 Ottobre,

en partenariat, avec, entre autres, l’association Actes de présence

et au cours de laquelle nous avions présenté le spectacle Paroles d’engagement ;

ce poème est donc presque certainement postérieur à la date indiquée

par ailleurs, dans le manuscrit on lit tout temps ; nous avons ajouté l’article le qui semblait manquer ;

nous aurions pu également choisir soit la forme de tout temps, soit la forme en tout temps

2. dans le manuscrit, pour est abrégé en pr

3. conscience est une lecture quelque peu conjecturale, dans le manuscrit le mot semblant être abrégé en csce ; peut-être pourrait-on lire idée

4. déferlante est une lecture fort conjecturale

5. dans le manuscrit le pronom se semble se confondre avec la première syllabe de l’infinitif souvenir ;

peut-être le poète, dans la hâte de l’écriture, a-t-il omis le pronom

6. il semblerait que, dans un premier mouvement, le poète avait écrit l’erreur, puis qu’il a ajouté un “h” au début du mot et transformé le “e” en “o”

7. économique est une lecture conjecturale, dans le manuscrit, le mot semblant être abrégé en ecque

8. dans le manuscrit, toujours est, comme souvent, abrégé en tjs

9. dans le manuscrit, la conjonction mais est, comme souvent, abrégée en ms

10. lecture en partie conjecturale ; peut-être pourrait-on lire il s’agit de passer

11. il semblerait que, dans un premier mouvement, le poète avait écrit voyage vers l’inconnu,

puis qu'il a barré la préposition vers et ajouté pour dans l’interligne supérieur, écrit légèrement de biais en montant,

en commençant au-dessus de l'espace entre voyage et vers, ce dernier mot étant alors barré ;

néanmoins, au lieu de pour, on pourrait lire plus, auquel cas le mot vers n’aurait pas été barré,

et les deux petits traits que nous voyons auraient préexisté à l’écriture du vers,

qui se lirait alors voyage plus vers l’inconnu        voyage sur place

12. des normes est une lecture conjecturale déduite du sens du poème ; peut-être pourrait-on lire de nommer,

le premier mot du vers suivant pouvant être facilement lu le, mais alors le sens en souffrirait, nous semble-t-il

13. ce vers et les deux suivants sont écrits dans la marge de gauche,

 dans le sens perpendiculaire à celui du texte, sur trois lignes tournées vers l’intérieur ;

par ailleurs, dans ce vers et dans le dernier, le mot humains est abrégé en hs ;

nous aurions pu lire également hommes ; toutefois, comme souvent le poète préfère employer

humain plutôt que homme dans le sens générique, nous avons fait ici ce choix

horizontal rule

éric meyleuc

inédit

© ayants-droit d'Éric Meyleuc

horizontal rule

Retour en haut de la page                                                                                                                                                                           Poème précédent Poème suivant
Bienvenue ] Sommaire de la section ] Sommaire général ] Les nouveautés ] Agenda ] Poèmes du mois ] É. Meyleuc et son œuvre ] P. Vianna et son œuvre ] Poèmes divers ] Poèmes très courts ] Acrostiches ] Poèmes et images ] Poèmes graphiques ] Poèmes dits ] Poèmes en musique ] Poèmes et sculptures ] Poèmes en vidéo ] Des sites à visiter ] Contact ]

Les textes, les sons et les images qui figurent dans les différentes pages de ce site sont protégés par les lois nationales et les conventions internationales en vigueur. Leur reproduction par quelque moyen que ce soit demeure soumise à l'autorisation de l'auteur. Selon les normes et usages habituels, les courtes citations à objectif pédagogique et non commercial sont autorisées à condition que les sources soient clairement indiquées

Ce site est optimisé pour le navigateur Mozilla Firefox sur un écran plat 19"
avec "taille du texte" ("text size") réglée à “moyenne" ("middle") dans le menu "affichage" ("view")
Pour toute question ou tout problème concernant ce site web, envoyez un courrier électronique à
pvianna@free.fr
en cliquant sur l'adresse ci-dessus si vous utilisez "outlook express" ou sinon à partir de votre messagerie habituelle
© Pedro Vianna                                                    dernière mise à jour : 15 avril 2021