Pedro Vianna, avec Éric Meyleuc absent-présent, propose

poésie pour tous

 

La rubrique Poèmes du mois de ce site créé le 14 avril 2001 a déjà publié

2 151 poèmes de 167 poètes de 31 origines nationales, sans compter ceux de P. Vianna

Et la fête continue !                                                                   Bonne navigation !

Bienvenue Sommaire de la section Sommaire général Les nouveautés Agenda Poèmes du mois É. Meyleuc et son œuvre P. Vianna et son œuvre Poèmes divers Poèmes très courts Acrostiches Poèmes et images Poèmes graphiques Poèmes dits Poèmes en musique Poèmes et sculptures Poèmes en vidéo Des sites à visiter Contact

pour accéder directement à l'ensemble des recueils de P. Vianna (texte intégral au format ".pdf") cliquez sur

RECUEILS (PDF) ET RÉFÉRENCES DE PUBLICATIONS DE P. VIANNA ET DE É. MEYLEUC

et pour connaître ses prochaines activités artistiques cliquez sur

 AGENDA

poèmes d'éric meyleuc manuscrits 44

Dans le silence des nuits1

je m’abandonne au diktat2 de ma journée

dont la cascade de mots danse3 dans4 le vide en échos

 

nota bene

1. ce tercet est écrit à l’encre noire sur le verso d’un petit bout de papier (14,2 cm 2,4 cm) correspondant à la partie supérieure d’un tract au format A5

annonçant nos représentation de Prométhée enchaîné du 2 au 9 juin 2004, que nous avons pu identifier grâce aux accents aigus du mot Prométhée ;

sur le coin droit supérieur de ce bout de papier, avant le texte, ont peut lire 16/01/2005, ce qui indique presque certainement la date d’écriture du tercet

2. diktat est une lecture en partie conjecturale ; s’il ne s’agit pas de ce mot, il s’agirait peut-être de débat ou de débit

3. danse est une lecture conjecturale ; dans un premier mouvement, après mots, le poète avait écrit déferle,

qu’il a barré et remplacé, sans doute immédiatement, par une autre forme verbale écrite très petit, juste au-dessus de déferle, et dont la fin a été également barrée,

ce qui rend le mot difficilement lisible, mais qui pourrait être dansant, dont la terminaison caractérisant le gérondif a été barrée

pour ne laisser subsister que la forme du présent : danse

4. dans le manuscrit, dans est, comme souvent, abrégé en ds

horizontal rule

éric meyleuc

16 janvier 2005

inédit

© ayants-droit d'Éric Meyleuc

horizontal rule

Retour en haut de la page                                                                                                                                                                           Poème précédent Poème suivant
Bienvenue ] Sommaire de la section ] Sommaire général ] Les nouveautés ] Agenda ] Poèmes du mois ] É. Meyleuc et son œuvre ] P. Vianna et son œuvre ] Poèmes divers ] Poèmes très courts ] Acrostiches ] Poèmes et images ] Poèmes graphiques ] Poèmes dits ] Poèmes en musique ] Poèmes et sculptures ] Poèmes en vidéo ] Des sites à visiter ] Contact ]

Les textes, les sons et les images qui figurent dans les différentes pages de ce site sont protégés par les lois nationales et les conventions internationales en vigueur. Leur reproduction par quelque moyen que ce soit demeure soumise à l'autorisation de l'auteur. Selon les normes et usages habituels, les courtes citations à objectif pédagogique et non commercial sont autorisées à condition que les sources soient clairement indiquées

Ce site est optimisé pour le navigateur Mozilla Firefox sur un écran plat 19"
avec "taille du texte" ("text size") réglée à “moyenne" ("middle") dans le menu "affichage" ("view")
Pour toute question ou tout problème concernant ce site web, envoyez un courrier électronique à
pvianna@free.fr
en cliquant sur l'adresse ci-dessus si vous utilisez "outlook express" ou sinon à partir de votre messagerie habituelle
© Pedro Vianna                                                    dernière mise à jour : 15 février 2021