Pedro Vianna, avec Éric Meyleuc absent-présent, propose

poésie pour tous

 

La rubrique Poèmes du mois de ce site créé le 14 avril 2001 a déjà publié

2 106 poèmes de 166 poètes de 31 origines nationales, sans compter ceux de P. Vianna

Et la fête continue !                                                                   Bonne navigation !

Bienvenue Sommaire de la section Sommaire général Les nouveautés Agenda Poèmes du mois É. Meyleuc et son œuvre P. Vianna et son œuvre Poèmes divers Poèmes très courts Acrostiches Poèmes et images Poèmes graphiques Poèmes dits Poèmes en musique Poèmes et sculptures Poèmes en vidéo Des sites à visiter Contact

pour accéder directement à l'ensemble des recueils de P. Vianna (texte intégral au format ".pdf") cliquez sur

RECUEILS (PDF) ET RÉFÉRENCES DE PUBLICATIONS DE P. VIANNA ET DE É. MEYLEUC

et pour connaître ses prochaines activités artistiques cliquez sur

 AGENDA

poèmes d'éric meyleuc manuscrits 14

esprit du jour1 de l’an de grâce du caractère2

qui ne poêle2

pas le dos2

quand même lorsqu’on2

lui fournit

un vrai

fourneau

 

ô solitude

si tu m’abandonnes

je serai encore plus seul

 

nota bene

1. ce poème est écrit à l’encre noire sur une page d’un carnet au format 9,2 cm x 16,9 cm,

en papier couleur kraft aux feuilles marquées par des stries légèrement plus foncées, lequel contient des notes prises au fil de lectures,

des réflexions, des notes sur des événements du quotidien, des poèmes… ;

le poème commence au dernier tiers de la page, séparé des notes qui le précèdent par un trait et surmonté de

13/08/07

ce qui indique sans aucun doute la date d’écriture du poème ;

la première partie du texte, a probablement été écrite après le tercet final et, par manque de place,

de façon étriquée (notamment à partir de caractère), les mots semblant parfois abrégés ;

cette deuxième partie, a été écrite, jusqu’à pas, avec le même stylo noir puis au feutre noir fin,

mais le début a été réécrit par-dessus au feutre noir fin, apparemment à l’identique ;

notons que le jour de l’écriture du poème nous séjournions en Bourgogne, à Lormes (Nièvre),

à l’occasion de vacances mouvementées qui, du 3 août au 1er septembre, nous avaient conduits du côté du Mans,

d’Angers, de Saint-Malo, de Limoges, puis en Bourgogne et dans le haut Cantal

2. la lecture des ces mots est très conjecturale

horizontal rule

éric meyleuc

13 août 207

inédit

© ayants-droit d'Éric Meyleuc

horizontal rule

Retour en haut de la page                                                                                                                                                                           Poème précédent Poème suivant
Bienvenue ] Sommaire de la section ] Sommaire général ] Les nouveautés ] Agenda ] Poèmes du mois ] É. Meyleuc et son œuvre ] P. Vianna et son œuvre ] Poèmes divers ] Poèmes très courts ] Acrostiches ] Poèmes et images ] Poèmes graphiques ] Poèmes dits ] Poèmes en musique ] Poèmes et sculptures ] Poèmes en vidéo ] Des sites à visiter ] Contact ]

Les textes, les sons et les images qui figurent dans les différentes pages de ce site sont protégés par les lois nationales et les conventions internationales en vigueur. Leur reproduction par quelque moyen que ce soit demeure soumise à l'autorisation de l'auteur. Selon les normes et usages habituels, les courtes citations à objectif pédagogique et non commercial sont autorisées à condition que les sources soient clairement indiquées

Ce site est optimisé pour le navigateur Mozilla Firefox sur un écran plat 19"
avec "taille du texte" ("text size") réglée à “moyenne" ("middle") dans le menu "affichage" ("view")
Pour toute question ou tout problème concernant ce site web, envoyez un courrier électronique à
pvianna@free.fr
en cliquant sur l'adresse ci-dessus si vous utilisez "outlook express" ou sinon à partir de votre messagerie habituelle
© Pedro Vianna                                                    dernière mise à jour : 15 septembre 2020