Pedro Vianna, avec Éric Meyleuc absent-présent, propose

poésie pour tous

 

La rubrique Poèmes du mois de ce site créé le 14 avril 2001 a déjà publié

1 908 poèmes de 155 poètes de 30 origines nationales, sans compter ceux de P. Vianna

Et la fête continue !                                                                   Bonne navigation !

Bienvenue Sommaire de la section Sommaire général Les nouveautés Agenda É. Meyleuc et son œuvre P. Vianna et son œuvre Poèmes divers Poèmes très courts Acrostiches Poèmes et images Poèmes graphiques Poèmes dits Poèmes en musique Poèmes et sculptures Poèmes en vidéo Des sites à visiter Contact

pour accéder directement à l'ensemble des recueils de P. Vianna (texte intégral au format ".pdf") cliquez sur

RECUEILS (PDF) ET RÉFÉRENCES DE PUBLICATIONS

et pour connaître ses prochaines activités artistiques cliquez sur

 AGENDA

poèmes du mois 04 - version en français

Rencontre

L’ange s’approche. Malingre,

basané et boiteux. Je lui demande son nom.

Il ne sait, ou il n’entend pas.

Le temps a manqué pour

qu’on lui donne un nom.

Si un nom exista, il se perdit

dans les lèvres de sa mère

ou dans les conjectures de son père.

Il ne dit rien, il ne m’écoute même pas

Mais des yeux il propose

des affaires hautement éloquentes

Porter des messages aux morts.

Passer en contrebande vers l’autre

monde des nouvelles de ce côté-ci.

Je refuse un commerce de si haute volée.

Je lui passe la main sur la tête,

j’inspecte ses épaules

à la recherche d’ailes. Je m’aperçois

que le petit être ne sonne pas,

ni ne vole. Je me laisse distraire

par le chant d’un tangara impertinent.

Je regarde l’ange derechef.

Il n’y a plus d’ange. Rien

qu’une motte de terre, des fourmis

et des racines de manioc.

 

horizontal rule

carlos machado

in Tesoura Cega*

Dobra Editorial

São Paulo, 2015

traduit du portugais (Brésil)

par pedro vianna

© Dobra Editorial et Carlos Machado

et Pedro Vianna

pour la traduction en français

horizontal rule

* en français : Ciseaux Émoussés,

mais il y a ici un jeu de mots car, en portugais, cego/a,

veut également dire “aveugle”

pour connaître le travail de diffusion de la poésie réalisé par Carlos Machado
vous pouvez visiter son site (essentiellement en portugais)
http://www.algumapoesia.com.br/
et pour connaître son travail personnel
http://www.algumapoesia.com.br/carlosmachado/index.htm
Retour en haut de la page                                          Original en portugais                                              Poème précédent Poème suivant
Bienvenue ] Sommaire de la section ] Sommaire général ] Les nouveautés ] Agenda ] É. Meyleuc et son œuvre ] P. Vianna et son œuvre ] Poèmes divers ] Poèmes très courts ] Acrostiches ] Poèmes et images ] Poèmes graphiques ] Poèmes dits ] Poèmes en musique ] Poèmes et sculptures ] Poèmes en vidéo ] Des sites à visiter ] Contact ]

Les textes, les sons et les images qui figurent dans les différentes pages de ce site sont protégés par les lois nationales et les conventions internationales en vigueur. Leur reproduction par quelque moyen que ce soit demeure soumise à l'autorisation de l'auteur. Selon les normes et usages habituels, les courtes citations à objectif pédagogique et non commercial sont autorisées à condition que les sources soient clairement indiquées

Ce site est optimisé pour le navigateur Mozilla Firefox sur un écran plat 19"
avec "taille du texte" ("text size") réglée à “moyenne" ("middle") dans le menu "affichage" ("view")
Pour toute question ou tout problème concernant ce site web, envoyez un courrier électronique à
pvianna@free.fr
en cliquant sur l'adresse ci-dessus si vous utilisez "outlook express" ou sinon à partir de votre messagerie habituelle
© Pedro Vianna                                                    dernière mise à jour : 15 novembre 2018