Pedro Vianna, avec Éric Meyleuc absent-présent, propose

poésie pour tous

 

La rubrique Poèmes du mois de ce site créé le 14 avril 2001 a déjà publié

2 106 poèmes de 166 poètes de 31 origines nationales, sans compter ceux de P. Vianna

Et la fête continue !                                                                   Bonne navigation !

Bienvenue Sommaire de la section Sommaire général Les nouveautés Agenda Poèmes du mois É. Meyleuc et son œuvre P. Vianna et son œuvre Poèmes très courts Acrostiches Poèmes et images Poèmes graphiques Poèmes dits Poèmes en musique Poèmes et sculptures Poèmes en vidéo Des sites à visiter Contact

pour accéder directement à l'ensemble des recueils de P. Vianna (texte intégral au format ".pdf") cliquez sur

RECUEILS (PDF) ET RÉFÉRENCES DE PUBLICATIONS DE P. VIANNA ET DE É. MEYLEUC

et pour connaître ses prochaines activités artistiques cliquez sur

 AGENDA

poèmes divers 81

Le tombeau du duo défunt

(extrait)

partisans de la paix

mais point la paix des cimetières

point la paix des cadences déchaînées

la paix des enfances égorgées

des vies abruties

vies engourdies

niées

 

seulement la vraie paix

la paix des sourires secourables

des frissons fraternels

des regards résistants

 

nous quêtons

un graal bien concret

dans l’aventure du futur

inventant la carole à venir

dansant la scène prochaine

sans roi sans chef sans seigneur

tout un chacun responsable

tout un chacun créateur

 

mais à quoi bon tant d’exploits

à quoi bon tant de combats

tant d’efforts

tant d’espoir

 

puisque survint

l’instant précis de la brisure

l’instant fatal de la cassure

l’instant mortel de la nature

l’instant volé de la rupture

l’instant meurtri de la ruine

l’instant perdu de la gésine

l’instant arraché à la poitrine

l’instant nié de la suite

l’instant creux de la fuite

l’instant recru de la perte

l’instant dolent de l’adieu

 

et les portes du hasard

se refermèrent malgré notre nécessité

 

et résonneront à jamais

ces sirènes qui entraînent des pales qui tournent

pour entretenir la séduisante envie désespérée

qui engendre le doux espoir

qui fait encore vivre

l’espoir de ne pas mourir

 

et la nuit tombe

plus tôt

emportée par un soleil qui ne se lèvera plus

 

horizontal rule

pedro vianna

Sourniac (Escros),

Paris, Valencia, Méru,

dans le train Strasbourg-Paris,

 Saint-Malo, Saint-Coulomb (Saint-Vincent),

7.VII-31.XII.2018

(extrait)

in Le tombeau du duo défunt

© Pedro Vianna

horizontal rule

Retour en haut de la page                                                                                                                                                Poème précédent Poème suivant
Bienvenue ] Sommaire de la section ] Sommaire général ] Les nouveautés ] Agenda ] Poèmes du mois ] É. Meyleuc et son œuvre ] P. Vianna et son œuvre ] Poèmes très courts ] Acrostiches ] Poèmes et images ] Poèmes graphiques ] Poèmes dits ] Poèmes en musique ] Poèmes et sculptures ] Poèmes en vidéo ] Des sites à visiter ] Contact ]

Les textes, les sons et les images qui figurent dans les différentes pages de ce site sont protégés par les lois nationales et les conventions internationales en vigueur. Leur reproduction par quelque moyen que ce soit demeure soumise à l'autorisation de l'auteur. Selon les normes et usages habituels, les courtes citations à objectif pédagogique et non commercial sont autorisées à condition que les sources soient clairement indiquées

Ce site est optimisé pour le navigateur Mozilla Firefox sur un écran plat 19"
avec "taille du texte" ("text size") réglée à “moyenne" ("middle") dans le menu "affichage" ("view")
Pour toute question ou tout problème concernant ce site web, envoyez un courrier électronique à
pvianna@free.fr
en cliquant sur l'adresse ci-dessus si vous utilisez "outlook express" ou sinon à partir de votre messagerie habituelle
© Pedro Vianna                                                    dernière mise à jour : 15 septembre 2020