Pedro Vianna, avec Éric Meyleuc absent-présent, propose

poésie pour tous

 

La rubrique Poèmes du mois de ce site créé le 14 avril 2001 a déjà publié

1 899 poèmes de 155 poètes de 30 origines nationales, sans compter ceux de P. Vianna

Et la fête continue !                                                                   Bonne navigation !

Bienvenue Sommaire de la section Sommaire général Les nouveautés Agenda Poèmes du mois É. Meyleuc et son œuvre P. Vianna et son œuvre Poèmes divers Poèmes très courts Acrostiches Poèmes graphiques Poèmes et images Poèmes et sculptures Poèmes dits Poèmes en musique Poèmes en vidéo Des sites à visiter Contact

pour accéder directement à l'ensemble des recueils de P. Vianna (texte intégral au format ".pdf") cliquez sur

RECUEILS (PDF) ET RÉFÉRENCES DE PUBLICATIONS

et pour connaître ses prochaines activités artistiques cliquez sur

 AGENDA

poèmes d'éric meyleuc 41

Il me dit

oh

le lézard

et moi je comprends

lézarde

il y a comme un lézard

dans la lézarde

non

l’origine de la lézarde

contrairement à la poularde

viendrait forcément du lézard

puissante bête de suggestion

qui assujettit même le soleil

en effet... obscur

cet astre saoul de lumière

lézarde tout

à tour de four

sur son giron diurne

et là

à ce point du jour

écaille un cerneau de tête

(en) éclats de rêve nocturne qui se lune1

d’un sourire rayonnant de gerçures

pfff pfff pfff heurghh

sortie de léthargie

un gros lézard vient se hasarder au jeu de mots

fleurter avec  les arts de la langue2

qui se fend d’une lézarde étymologique fleurée d’azahar

eh oui

le lézard aurait pour origine

la lézarde

oui

le lézard était une lézarde

l’animal reptilien décliné au féminin

et non pas le déclin des mâles érectiles en mal pensants

et le lézard femelle de la lézarde dans tout ça

haaaaarrrgh

le lézard semble apprécier s’engorger dans les profondeurs du genre

du genre casse-tête du rabat-joie plein de lézards cachés

dans l’obscurité de la lézarde identitaire

identité que l’on voudrait sans l’ombre d’une tare à cacher

d’une normalité ordinaire à toute épreuve

et bien ficelée à l’intérêt général

du tous

pour

un

 

nota bene
la version ci-dessus est le dernier état du poème que nous connaissons ;

elle figure dans un fichier Word du 20 septembre 2016 (V2)

celle parue dans Poésie pour tous, est conservée dans un fichier Word du 28 juin 2015 (V1)

en bas des deux versions figure date d'écriture : 31 mai 2015

ci-après, nous indiquons les deux variantes de V1

1. dans V1, ce vers était (en) éclats de rêve nocturne qui se lunent

2. dans V1, ce vers et le précédent n'en faisaient qu'un sous la forme

un gros lézard vient se hasarder au jeu de mots de la langue

horizontal rule

éric meyleuc

29 mai 2015

paru dans Poésie pour tous

du 15 juillet au 14 août 2015

© ayants-droit d'Éric Meyleuc

horizontal rule

Retour en haut de la page                                                                                                                                                                           Poème précédent Poème suivant
Bienvenue ] Sommaire de la section ] Sommaire général ] Les nouveautés ] Agenda ] Poèmes du mois ] É. Meyleuc et son œuvre ] P. Vianna et son œuvre ] Poèmes divers ] Poèmes très courts ] Acrostiches ] Poèmes graphiques ] Poèmes et images ] Poèmes et sculptures ] Poèmes dits ] Poèmes en musique ] Poèmes en vidéo ] Des sites à visiter ] Contact ]

Les textes, les sons et les images qui figurent dans les différentes pages de ce site sont protégés par les lois nationales et les conventions internationales en vigueur. Leur reproduction par quelque moyen que ce soit demeure soumise à l'autorisation de l'auteur. Selon les normes et usages habituels, les courtes citations à objectif pédagogique et non commercial sont autorisées à condition que les sources soient clairement indiquées

Ce site est optimisé pour le navigateur Mozilla Firefox sur un écran plat 19"
avec "taille du texte" ("text size") réglée à “moyenne" ("middle") dans le menu "affichage" ("view")
Pour toute question ou tout problème concernant ce site web, envoyez un courrier électronique à
pvianna@free.fr
en cliquant sur l'adresse ci-dessus si vous utilisez "outlook express" ou sinon à partir de votre messagerie habituelle
© Pedro Vianna                                                    dernière mise à jour : 15 octobre 2018