Pedro Vianna, avec Éric Meyleuc absent-présent, propose

poésie pour tous

 

La rubrique Poèmes du mois de ce site créé le 14 avril 2001 a déjà publié

1 962 poèmes de 156 poètes de 30 origines nationales, sans compter ceux de P. Vianna

Et la fête continue !                                                                   Bonne navigation !

Bienvenue Sommaire de la section Sommaire général Les nouveautés Agenda Poèmes du mois É. Meyleuc et son œuvre P. Vianna et son œuvre Poèmes divers Poèmes très courts Acrostiches Poèmes et images Poèmes graphiques Poèmes dits Poèmes en musique Poèmes et sculptures Poèmes en vidéo Des sites à visiter Contact

pour accéder directement à l'ensemble des recueils de P. Vianna (texte intégral au format ".pdf") cliquez sur

RECUEILS (PDF) ET RÉFÉRENCES DE PUBLICATIONS DE P. VIANNA ET DE É. MEYLEUC

et pour connaître ses prochaines activités artistiques cliquez sur

 AGENDA

poèmes d'éric meyleuc 119

j’écris un point c’est tout

sans me préoccuper si

ce que j’écris

est poésie

quoi que

je ne suis pas complètement idiot

j’ai bien un pressentiment que l’influence environnementale

à laquelle je suis soumis

ou plus exactement

je me soumets

bref que ce que j’en entends dire

c’est que ce que j’en dis là aurait pu être dit

mais vu ce que j’en ai entendu dire

et ce que je me suis entendu dire à moi-même

sur mon degré d’inconscience et d’influence

là en ce moment

je serais en train de mentir

ce qui ne veut rien dire

pour la forme

j’écris comme j’ai envie

même si je prends en compte les remarques

sur le minimum de règles de grammaire à respecter

et même si je m’arrache souvent les yeux sur la forme

les cheveux plutôt

les yeux je me les crève avec

bon après chacun sa manière

pour tout dire

je ne me suis jamais trop posé la question jusque là

et je doute que cela intéresse qui que ce soit

vu mon état de solitude

comme quoi la poésie ne m’est peut-être pas encore apparue

et encore moins comme une préoccupation

 

en fait

tout cela est purement organique

mon cerveau malmené par sa douloureuse expérience du monde

avec pour réceptacle à cette douleur

mon corps

il cueille la croissance de cette expérience nourrie de chocs

de visions

de lecture

de balades

de rencontres

de sentiments

de choses

de mots

de pensées

pêches et moissons diverses

au gré de cette vie

j’en fais un monde de soulagement

en défaisant cet autre monde

que j’ai reçu comme contexte

appui obligé de mon expérience

un monde aliéné d’a priori apeurés aux actes répétitifs

qui nous pousse à renier la vie de cet organisme humain réduit à l’état de robot

écrire mon malaise à l’image de cette non-humanité

me prouver que je peux incarner le sens humain

soulager ma peine

mon impuissance

à susciter ce sens humain

écrire que j’en ai marre du cynisme stérile

mettre en mots ce sens humain

le potentiel poétique

de cet organisme que j’incarne

incarnation de l’univers

et qui me donne cette liberté de créer

prendre de la joie

dans cette liberté enfin assumée

hors normes

mais hors toute vanité

liberté trouvée dans les mots

les formes

ce monde ainsi créé

que l’on pourrait appeler poésie tiens

et qui n’existe pas en fait

pure volonté en perspective évolutive

qui ne peut être fixée

mais en constante progression

sur nous même

sur les autres

avec tout le monde

ce monde d’organismes vivants

bien vivants

pleins de vie

cette liberté respectueuse de la vie

sur le papier ce n’est pas difficile

à l’heure actuelle seule ma vie serait en jeu

alors quant à savoir si ce que j’écris est poésie

alors que je voudrais que ma vie toute entière soit poésie…

…et voir se mettre en jeu la vie des autres poésies…1

pas facile de s’affranchir

d’atteindre cette liberté de langage

de la traduire en acte

et d’être compris dans cette liberté de langage et d’action

ce nulle-part

hors lieux-communs

fait irrémédiablement violence quelque part

« diable tentateur ! »

séducteur au beau langage

s’entend

par sa sincérité

tombeur des hypocrites avarices de cœur

au grand dam des intérêts angéliquement malveillants

dont la béatitude habitude structurelle et culturelle

se carre en assommoir à cogner les esprits d’ignorance

ignorance juste bonne à violenter la liberté

 

je me suis emballé il semblerait sur mes prétentions

heureusement pour l’humanité

il y a des beaux parleurs un peu plus compétents que moi en la matière

à tenter l’impossible

qui n’est qu’une pure fiction de l’esprit par ailleurs

la réalité étant souvent amenée à dépasser la fiction

mais bon

nous n’y sommes pas encore

 

nota bene
la version ci-dessus est le dernier état du poème que nous connaissons ;
elle figure dans un fichier Word portant la date du 3 janvier 2014 (V2),

il existe par ailleurs une version antérieure

figurant dans un fichier Word du 28 août 2011 (V1),

à la fin des deux versions, figure la mention temporelle

dimanche 28 août 2011

dans la note ci-après, nous indiquons la seule variante de V1

1.  dans V1, ce vers se lit …et mettre en jeu la vie des autres…

horizontal rule

éric meyleuc

dimanche 28 août 2011

inédit

© ayants-droit d'Éric Meyleuc

horizontal rule

Retour en haut de la page                                                                                                                                                                           Poème précédent
Bienvenue ] Sommaire de la section ] Sommaire général ] Les nouveautés ] Agenda ] Poèmes du mois ] É. Meyleuc et son œuvre ] P. Vianna et son œuvre ] Poèmes divers ] Poèmes très courts ] Acrostiches ] Poèmes et images ] Poèmes graphiques ] Poèmes dits ] Poèmes en musique ] Poèmes et sculptures ] Poèmes en vidéo ] Des sites à visiter ] Contact ]

Les textes, les sons et les images qui figurent dans les différentes pages de ce site sont protégés par les lois nationales et les conventions internationales en vigueur. Leur reproduction par quelque moyen que ce soit demeure soumise à l'autorisation de l'auteur. Selon les normes et usages habituels, les courtes citations à objectif pédagogique et non commercial sont autorisées à condition que les sources soient clairement indiquées

Ce site est optimisé pour le navigateur Mozilla Firefox sur un écran plat 19"
avec "taille du texte" ("text size") réglée à “moyenne" ("middle") dans le menu "affichage" ("view")
Pour toute question ou tout problème concernant ce site web, envoyez un courrier électronique à
pvianna@free.fr
en cliquant sur l'adresse ci-dessus si vous utilisez "outlook express" ou sinon à partir de votre messagerie habituelle
© Pedro Vianna                                                    dernière mise à jour : 15 mai 2019