Pedro Vianna, avec Éric Meyleuc absent-présent, propose

poésie pour tous

 

La rubrique Poèmes du mois de ce site créé le 14 avril 2001 a déjà publié

1 899 poèmes de 155 poètes de 30 origines nationales, sans compter ceux de P. Vianna

Et la fête continue !                                                                   Bonne navigation !

Bienvenue Sommaire de la section Sommaire général Les nouveautés Agenda Poèmes du mois É. Meyleuc et son œuvre P. Vianna et son œuvre Poèmes divers Poèmes très courts Acrostiches Poèmes graphiques Poèmes et images Poèmes et sculptures Poèmes dits Poèmes en musique Poèmes en vidéo Des sites à visiter Contact

pour accéder directement à l'ensemble des recueils de P. Vianna (texte intégral au format ".pdf") cliquez sur

RECUEILS (PDF) ET RÉFÉRENCES DE PUBLICATIONS

et pour connaître ses prochaines activités artistiques cliquez sur

 AGENDA

poèmes d'éric meyleuc 08

Dans le reflet du miroir

des ridules se forment

les plus belles qui soient

très coquettes même

Puis

imperceptiblement

au fil des larmes amères de la conscience du temps

qui file au cours de l’eau

telle une bouteille à la dérive

des rigoles se creusent

suivant la loi de la gravité

qui veut que

l’eau s'écoule

dans le sens de la plus grande pente

Dessèchement de la peau

qui ne peut plus retenir l’eau

acide

brûlure de l’angoisse du temps

qui coule au fil de l’eau

tranchante

de la désolation du reflet

qui se creuse

toujours plus

imperturbablement

au fil des jours

pour épouser

parfaitement

la forme anguleuse du squelette

Face à ce désespoir

deux solutions

c’est ça ou rien

rien

vient tout de suite

ça c’est accepter la vie

donc la mort à venir

la déchéance de sa jeunesse physique qui la précède

les frustrations

d’un désir à jamais inassouvi

l’échéance d’un bilan

épilogue de la grande question :

comment occuper ce temps

infiniment court

sans nous ennuyer dans une infinissable attente

en pensant à la mort à venir

par manque d’occupation

se vider de cette angoisse du vide

Comment occuper tout ce qui nous reste de temps

Question qui peut nous amener

au pire

chaos

 

horizontal rule

éric meyleuc

13 juillet 2002

paru dans Poésie pour tous

du 15 juillet au 14 août 2002

in Mots-Miroirs

Paris, 2004

© ayants-droit d'Éric Meyleuc

horizontal rule

Retour en haut de la page                                                                                                                                                                           Poème précédent Poème suivant
Bienvenue ] Sommaire de la section ] Sommaire général ] Les nouveautés ] Agenda ] Poèmes du mois ] É. Meyleuc et son œuvre ] P. Vianna et son œuvre ] Poèmes divers ] Poèmes très courts ] Acrostiches ] Poèmes graphiques ] Poèmes et images ] Poèmes et sculptures ] Poèmes dits ] Poèmes en musique ] Poèmes en vidéo ] Des sites à visiter ] Contact ]

Les textes, les sons et les images qui figurent dans les différentes pages de ce site sont protégés par les lois nationales et les conventions internationales en vigueur. Leur reproduction par quelque moyen que ce soit demeure soumise à l'autorisation de l'auteur. Selon les normes et usages habituels, les courtes citations à objectif pédagogique et non commercial sont autorisées à condition que les sources soient clairement indiquées

Ce site est optimisé pour le navigateur Mozilla Firefox sur un écran plat 19"
avec "taille du texte" ("text size") réglée à “moyenne" ("middle") dans le menu "affichage" ("view")
Pour toute question ou tout problème concernant ce site web, envoyez un courrier électronique à
pvianna@free.fr
en cliquant sur l'adresse ci-dessus si vous utilisez "outlook express" ou sinon à partir de votre messagerie habituelle
© Pedro Vianna                                                    dernière mise à jour : 15 octobre 2018