Pedro Vianna, avec Éric Meyleuc absent-présent, propose

poésie pour tous

 

La rubrique Poèmes du mois de ce site créé le 14 avril 2001 a déjà publié

2 106 poèmes de 166 poètes de 31 origines nationales, sans compter ceux de P. Vianna

Et la fête continue !                                                                   Bonne navigation !

Bienvenue Sommaire de la section Sommaire général Les nouveautés Agenda Poèmes du mois É. Meyleuc et son œuvre P. Vianna et son œuvre Poèmes divers Poèmes très courts Acrostiches Poèmes et images Poèmes graphiques Poèmes dits Poèmes en musique Poèmes et sculptures Poèmes en vidéo Des sites à visiter Contact

pour accéder directement à l'ensemble des recueils de P. Vianna (texte intégral au format ".pdf") cliquez sur

RECUEILS (PDF) ET RÉFÉRENCES DE PUBLICATIONS DE P. VIANNA ET DE É. MEYLEUC

et pour connaître ses prochaines activités artistiques cliquez sur

 AGENDA

poèmes d'éric meyleuc manuscrits 37

la vie hantée par la mort1

le sexe fait pour le plaisir

plaisir de la procréation ou

plénitude du corps et de l’esprit

volupté charnelle

l’Amour jusqu’à épuisement2

l’Amour de quat’sous

l’Amour morbide

mort mon amour

 

nota bene

1. ce poème est écrit à l’encre bleue sur le recto d’une feuille issue d’un bloc notes au format 9 cm x 9 cm,

portant en bas à droite le logotype du PMU ; le verso de cette feuille est resté vierge ;

le poète  ne s’intéressant pas aux courses de chevaux, cela pourrait indiquer que ce poème date de la fin des années 1980

ou du début des années 1990, la mère du poète ayant travaillé un certain temps dans un bureau du PMU

et lui-même ayant pu y faire des remplacements ; cela n’est bien entendu pas un preuve de la période de l’écriture,

car le poète aurait pu retrouver ce bulletin dans ses vieux papiers et s’en servir bien plus tard,

ce qui est plausible, si nous nous rappelons que, en 2000, le poète avait joué le rôle de L’Homme

dans La maladie de la mort de Marguerite Duras (cf. ici)

par ailleurs, dans un premier temps, ce poème commençait par le vers

la vie est pleine de mort, que le poète a ensuite encadré et barré

2. dans un premier temps, le poète avait écrit l’Amour jusqu’à l’épuisement, puis il a barré le second “l’

horizontal rule

éric meyleuc

inédit

© ayants-droit d'Éric Meyleuc

horizontal rule

Retour en haut de la page                                                                                                                                                                           Poème précédent Poème suivant
Bienvenue ] Sommaire de la section ] Sommaire général ] Les nouveautés ] Agenda ] Poèmes du mois ] É. Meyleuc et son œuvre ] P. Vianna et son œuvre ] Poèmes divers ] Poèmes très courts ] Acrostiches ] Poèmes et images ] Poèmes graphiques ] Poèmes dits ] Poèmes en musique ] Poèmes et sculptures ] Poèmes en vidéo ] Des sites à visiter ] Contact ]

Les textes, les sons et les images qui figurent dans les différentes pages de ce site sont protégés par les lois nationales et les conventions internationales en vigueur. Leur reproduction par quelque moyen que ce soit demeure soumise à l'autorisation de l'auteur. Selon les normes et usages habituels, les courtes citations à objectif pédagogique et non commercial sont autorisées à condition que les sources soient clairement indiquées

Ce site est optimisé pour le navigateur Mozilla Firefox sur un écran plat 19"
avec "taille du texte" ("text size") réglée à “moyenne" ("middle") dans le menu "affichage" ("view")
Pour toute question ou tout problème concernant ce site web, envoyez un courrier électronique à
pvianna@free.fr
en cliquant sur l'adresse ci-dessus si vous utilisez "outlook express" ou sinon à partir de votre messagerie habituelle
© Pedro Vianna                                                    dernière mise à jour : 15 septembre 2020