Pedro Vianna, avec Éric Meyleuc absent-présent, propose

poésie pour tous

 

La rubrique Poèmes du mois de ce site créé le 14 avril 2001 a déjà publié

2 106 poèmes de 166 poètes de 31 origines nationales, sans compter ceux de P. Vianna

Et la fête continue !                                                                   Bonne navigation !

Bienvenue Sommaire de la section Sommaire général Les nouveautés Agenda É. Meyleuc et son œuvre P. Vianna et son œuvre Poèmes divers Poèmes très courts Acrostiches Poèmes et images Poèmes graphiques Poèmes dits Poèmes en musique Poèmes et sculptures Poèmes en vidéo Des sites à visiter Contact

pour accéder directement à l'ensemble des recueils de P. Vianna (texte intégral au format ".pdf") cliquez sur

RECUEILS (PDF) ET RÉFÉRENCES DE PUBLICATIONS DE P. VIANNA ET DE É. MEYLEUC

et pour connaître ses prochaines activités artistiques cliquez sur

 AGENDA

poèmes du mois 09

Une source de mots

La musique des voiliers est dans l’exaltation

du cerveau

des galères.

Un bateau de silence

sur le monde

habitant le silence.

Femme tu laisses tes reflets souvenirs

sèche ma larme

tu stopperas la mort.

Une étoile cousue dans un masque

au tissu de l’énigme.

 

Il m’importe les absences du jour

la canopée, la naissance des sons

les poumons qui se gonflent

les continents qui seront recouverts.

 

L’atmosphère est remplie

de débris de comètes

colombes d’Univers qui voient la terre ferme.

De l’eau salée des larmes

l’espoir émergera.

 

Veines d’horizons

souvenirs de la vigne

intacte indifférente

à la terre du jour

l’assassin des amarres

au souvenir toupie

danse dans la campagne pour l’abeille et l’oiseau des planètes

les fleuves sont tiédis

par le berger des roches

et dans l’œil du poète

la main dans sa rature

sature la guérison des mondes.

 

Se souvient-t-on qu’alors

l’algue des neiges rouges

nous semblait une énigme

impossible à résoudre

le sang des glaciers.

 

On entre en poésie en confinant l’espace

pour sortir de sa peau

tout comme un lapin blanc pour jaillir du chapeau

et l’on n’en sait tirer qu’une source de mots

 

horizontal rule

serge carbonnel

30.III.2020

inédit

© Serge Carbonnel

horizontal rule

pour mieux connaître le travail de l'auteur vous pouvez consulter son site

https://sites.google.com/site/sergecarbo

Retour en haut de la page                                                                                                                                                Poème précédent Poème suivant

Bienvenue ] Sommaire de la section ] Sommaire général ] Les nouveautés ] Agenda ] É. Meyleuc et son œuvre ] P. Vianna et son œuvre ] Poèmes divers ] Poèmes très courts ] Acrostiches ] Poèmes et images ] Poèmes graphiques ] Poèmes dits ] Poèmes en musique ] Poèmes et sculptures ] Poèmes en vidéo ] Des sites à visiter ] Contact ]

Les textes, les sons et les images qui figurent dans les différentes pages de ce site sont protégés par les lois nationales et les conventions internationales en vigueur. Leur reproduction par quelque moyen que ce soit demeure soumise à l'autorisation de l'auteur. Selon les normes et usages habituels, les courtes citations à objectif pédagogique et non commercial sont autorisées à condition que les sources soient clairement indiquées

Ce site est optimisé pour le navigateur Mozilla Firefox sur un écran plat 19"
avec "taille du texte" ("text size") réglée à “moyenne" ("middle") dans le menu "affichage" ("view")
Pour toute question ou tout problème concernant ce site web, envoyez un courrier électronique à
pvianna@free.fr
en cliquant sur l'adresse ci-dessus si vous utilisez "outlook express" ou sinon à partir de votre messagerie habituelle
© Pedro Vianna                                                    dernière mise à jour : 15 septembre 2020