Pedro Vianna, avec Éric Meyleuc absent-présent, propose

poésie pour tous

 

La rubrique Poèmes du mois de ce site créé le 14 avril 2001 a déjà publié

1 917 poèmes de 155 poètes de 30 origines nationales, sans compter ceux de P. Vianna

Et la fête continue !                                                                   Bonne navigation !

Bienvenue Sommaire de la section Sommaire général Les nouveautés Agenda Poèmes du mois É. Meyleuc et son œuvre P. Vianna et son œuvre Poèmes divers Poèmes très courts Acrostiches Poèmes et images Poèmes graphiques Poèmes dits Poèmes en musique Poèmes et sculptures Poèmes en vidéo Des sites à visiter Contact

pour accéder directement à l'ensemble des recueils de P. Vianna (texte intégral au format ".pdf") cliquez sur

RECUEILS (PDF) ET RÉFÉRENCES DE PUBLICATIONS

et pour connaître ses prochaines activités artistiques cliquez sur

 AGENDA

poèmes d'éric meyleuc 61

oh non

se plaint-il

encore un

un de plus qui se rajoute à la longue liste

des points d’interrogation

qui n’ont toujours pas reçu de réponse

et qui parsèment ma vie de cette courbe sensuelle et indolente1

qui me fauche toute velléité d’agir

inconsidérément en bon philosophe que je ne suis pas

oui

ma vie se résume à cette liste de points d’interrogation

passer sa vie à se poser des questions

est-ce une vie

est-ce la vie

et ça continue

tiens

ironise-t-il

un point d’exclamation

là aussi

un de plus

bataille poétique à coup de points d’interrogation et points d’exclamation

ou l’inverse

ponctués de points en tout genre2

retour permanent au point de départ

ou final

allez savoir

immobilité mortuaire

d’une torpeur qui interroge et exaspère

tortionnaire qui le cloue à cette chaise

vis-à-vis

de cette claie invisible d’une clôture tout aussi invisible

qui ne veut pas s’ouvrir

du moins que personne n’ouvre

ne veut ouvrir

ne veut franchir

démolir

chercher la clef3

d’un4 autre possible que ce casse-tête d’alternance de doutes et de constats en tout genre

que ce meilleur des mondes possibles immuable

cette fatalité bâtie de préjugés et de peurs inculqués5

imaginaire qui nous entredéchire et nous fêlure6

de ses abstractions dominatrices

érigées en prison de la volonté des désirs inassouvis

réduite à l’impuissance du silence interrogatif et du soupir exclamatif

et là

concentré dans l’alternance silence/soupir

il crut entendre d’autres soupirs et d’autres silences qui n’étaient pas les siens

et7 semblaient s’exprimer autrement

mais ne semblaient pas si différents

auxquels semblaient se mêler d’autres échos de silences et de soupirs

errant d’espaces lointains en temps éloignés

attisés par le désir de mettre fin à tous ces semblants

l’excitation de cette fédération le submergea8

et mit en suspension

tous ses points d’interrogation et d’exclamation9

les exhiba joyeusement dans l’air réticulé

où d’autres se10 trouvaient en effet

tout aussi perplexes mais aussi curieux que les siens

les échos anciens comme les novices

alléchés comme les siens

tant11 d’autres vinrent encore à leur rencontre

et dans un entrelacement sensuel de formes dansantes

s’outillèrent d’un compagnonnage égalitaire12

et là

supprimèrent toute entrave

ici

s’illuminèrent et s’affranchirent des idées reçues13

préconçues

dénoncèrent les a priori

préjugés

effacèrent les mythes aliénants

dompteurs des velléités libératrices

et14 donnèrent un tour de clef évolutif

qui ouvrit les vannes de la parole échangiste

créatrice

et pacificatrice

douce utopie censée ne pas démentir la multitude qui la compose

 

nota bene
la version ci-dessus est celle qui a été publiée dans l'anthologie
Liens et entrelacs. Poèmes contemporains (V4)
toutefois, nous avons rétabli la mise en page d'origine
(dans le livre, plusieurs vers sont bizarrement disposés)
et corrigé quelques fautes de frappe
que l'auteur lui-même avait corrigées dans V5,
sur laquelle nous nous fondons pour les corrections apportées ici
en effet, les versions V5 et suivantes semblent être des versions de travail
qui reviennent à des versions antérieures, notamment à V2 et à V3
et où nous trouvons des ajouts qui, comme nous le verrons dans les notes,
laissent en ouvert des choix ;
néanmoins, c'est seulement dans V5 que les “coquilles” ont été corrigées
les huit versions dont nous disposons figurent dans des fichiers Word
du 18 décembre 2016 (V1)

du 21 janvier 2017 et du 9 septembre 2017 (V2),

du 11 mars 2017 et du 24 mars 2017 (V3)

du 3 avril 2017 (V4)

 du 17 août 2017 à 11 h 01 (V5)

 du 17 août 2017 à 16 h 33 (V6)

du 26 octobre 2017 (V7)

du 23 décembre 2017 (V8)

notons enfin que dans tous les fichiers à la fin du poème

figure la même date : 2 mars 2016

ci-après, nous indiquons les variantes de ces versions précédentes

1.  dans V1, V2 et, V5 ce vers et le suivant n'en font qu'un

2. dans V5, à la fin de ce vers, on lit tout genre/tous genres

3. dans V1, V2 et V5, ce vers est suivi de quatre vers qui ne figurent pas dans les autres versions :

point d'interrogation / ou / point d'exclamation / point d'interrogation

4. dans V1, V2 et V5, ce vers commence par autre possible

5. dans V1, V2 et V5, inculqués ne figure pas

6. dans V5, à la fin de ce vers, on lit fêlure (??? nous fêle)

7. dans V1 et V2 le et ne figure pas, le vers commençant par semblaient ;

dans V5, le vers est décalé à droite et commence par (qui) semblaient

8. dans V1, V2 et V5, ce vers se lit l'excitation le submergea (rasséréné par cette fédération) ;

dans V3, V6, V7 et V8, il se lit l'excitation de cette fédération (assemblée) le submergea

9. dans V1, V2 et V5, ce vers est divisé en deux, qui se lisent :

tous ses point d'interrogation / tous ses points d'exclamation ;

dans V7, il se lit tous ses points d'interrogation et tous ses points d'exclamation

10. sauf dans V5 et V6, ce vers se lit où d'autres s'y trouvaient en effet,

une construction qui nous semble fautive et que l'auteur a corrigée dans V5

en même temps que d'autres ”coquilles”

11. dans V1, V2 et V5, ce vers commence par où d'autres vinrent

12. dans V1, V2 et V5, on lit anarchique au lieu de égalitaire

13. dans V1, V2 et V5, ce vers est divisé en trois :

s'illuminèrent / s'affranchirent / des idées reçues

et le vers suivant n'est pas décalé à droite

14. dans V1, V2 et V5, le et au début du vers ne figure pas

horizontal rule

éric meyleuc

2 mars 2016

in Liens et entrelacs. Poèmes contemporains

anthologie en français

CreateSpace Independent Publishing Platform,

Ridgmont, 2018

© ayants-droit d'Éric Meyleuc

horizontal rule

Retour en haut de la page                                                                                                                                                                           Poème précédent Poème suivant
Bienvenue ] Sommaire de la section ] Sommaire général ] Les nouveautés ] Agenda ] Poèmes du mois ] É. Meyleuc et son œuvre ] P. Vianna et son œuvre ] Poèmes divers ] Poèmes très courts ] Acrostiches ] Poèmes et images ] Poèmes graphiques ] Poèmes dits ] Poèmes en musique ] Poèmes et sculptures ] Poèmes en vidéo ] Des sites à visiter ] Contact ]

Les textes, les sons et les images qui figurent dans les différentes pages de ce site sont protégés par les lois nationales et les conventions internationales en vigueur. Leur reproduction par quelque moyen que ce soit demeure soumise à l'autorisation de l'auteur. Selon les normes et usages habituels, les courtes citations à objectif pédagogique et non commercial sont autorisées à condition que les sources soient clairement indiquées

Ce site est optimisé pour le navigateur Mozilla Firefox sur un écran plat 19"
avec "taille du texte" ("text size") réglée à “moyenne" ("middle") dans le menu "affichage" ("view")
Pour toute question ou tout problème concernant ce site web, envoyez un courrier électronique à
pvianna@free.fr
en cliquant sur l'adresse ci-dessus si vous utilisez "outlook express" ou sinon à partir de votre messagerie habituelle
© Pedro Vianna                                                    dernière mise à jour : 15 décembre 2018