Pedro Vianna, avec Éric Meyleuc absent-présent, propose

poésie pour tous

 

La rubrique Poèmes du mois de ce site créé le 14 avril 2001 a déjà publié

2 169 poèmes de 170 poètes de 31 origines nationales, sans compter ceux de P. Vianna

Et la fête continue !                                                                   Bonne navigation !

Bienvenue Sommaire de la section Sommaire général Les nouveautés Agenda Poèmes du mois É. Meyleuc et son œuvre P. Vianna et son œuvre Poèmes divers Poèmes très courts Acrostiches Poèmes et images Poèmes graphiques Poèmes dits Poèmes en musique Poèmes et sculptures Poèmes en vidéo Des sites à visiter Contact

pour accéder directement à l'ensemble des recueils de P. Vianna (texte intégral au format ".pdf") cliquez sur

RECUEILS (PDF) ET RÉFÉRENCES DE PUBLICATIONS DE P. VIANNA ET DE É. MEYLEUC

et pour connaître ses prochaines activités artistiques cliquez sur

 AGENDA

poèmes d'éric meyleuc 147

plus1 rien à raconter

que la vie

ce n’est déjà pas si mal

au quotidien au naturel

être plein de vie

accoucher des jours qui passent

en pleine santé en pleine nature

vivre sa vie et

basta

et les autres

ah ! les autres !

la pollution des autres vies

merdouilles

qui veulent être en pleine santé

pleines de vie

des egos aigris2 à l’ambition jamais rassasiée

des envieux à l’orgueil blessé

qui ne savent pas vivre

désastre permanent de la souffrance

vous empoisonnent votre envie

de ne rien raconter que la vie

ils sont toujours là

cancer généralisé

taches vivaces et indéracinables

sur le paysage de la vie

nature où es-tu

et comme de raison

dans ces moments-là

l’insupportable le mors aux dents

une envie domestique

plus forte que la vie

de faire le ménage vous envahit

irrésistiblement

vous avez beau lutter

pour ne pas vous laisser avilir par cette idée ménagère

de destruction massive

et la balayer d’un coup de plumeau

peine perdue

infailliblement

jaillit d’un calibre bille ou plume

l’encre incendiaire de votre fureur

 

nota bene
la version ci-dessus est le dernier état du poème que nous connaissons ;
elle figure dans deux fichiers Word portant la date
du 26 novembre 2011 pour le premier et du 29 avril 2017 pour le deuxième (V2) ;
ces fichiers, nommés CEP et CEP2, contiennent le texte de la pièce
— à laquelle est intégré le poème
Conversations en poésie. En jeu : la liberté de Éric Meyleuc et Pedro Vianna

jouée à Paris (Espace Quartier latin), en novembre 2011,

puis au Théâtre de l'Île Saint-Louis, en mai 2015,

et qui a fait l'objet d'une lecture théâtralisée

en hommage à Éric Meyleuc

par Serge Carbonnel et Pedro Vianna

au Bab-Ilo en octobre 2018

pour La Ruche des Arts

il existe cependant deux versions

figurant dans des fichiers Word

du 29 août 2011 (V1),

du 1er janvier 2017 (V3),

à la fin des ces deux fichiers,

identiques, à un mot mis entre parenthèses près

(cf. note 1 ci-dessous),

figure la mention temporelle janvier 2005

nous avons choisi de publier ici la version qui figure

dans le fichier le plus récent

celui qui contient le texte de la pièce (CEP2),

revu pour la représentation prévue en octobre 2018 au Bab-Ilo

et dans lequel la version de ce poème est identique

à celle qui figure dans le fichier CEP1 ;

ci-après, nous indiquons les variantes, minimes, de ces deux versions

par rapport à celle que nous publions ici

notons enfin que nous avons toutefois gardé le découpage des vers tel qu'il est dans V1 et V3

car dans les fichiers relatifs à la pièce les vers ont été redécoupés

en fonction du partage du texte entre les deux comédiens

1.  dans V3, ce mot, plus, est mis entre parenthèses

2. dans V1 et V3, on lit amers au lieu de aigris

par ailleurs, nous donnons ci-après la traduction de ce poème en espagnol faite par P. Vianna

nada más que contar

sino la vida

ya no está tan malo

al cotidiano al natural

estar lleno de vida

parir los días que pasan

pleno de salud en plena naturaleza

vivir su vida y

basta

y los  otros

¡ah! ¡los otros!

polución de las otras vidas

mierdecitas

que quieren estar plenas de salud

plenas de vida

egos amargados con ambiciones nunca saciadas

envidiosos con orgullo herido

que no saben vivir

desastre permanente del sufrimiento

os pudren las ganas

de no contar nada sino la vida

siempre están allí

cáncer generalizado

manchas vivaces y indesarraigables

en el paisaje de la vida

naturaleza dónde estás

y como debe ser

en estos momentos

el insoportable se desbocando

una gana doméstica

más fuerte que la vida

de hacer el aseo os invade

irresistiblemente

y por más que luchéis

para no dejaros envilecer por esta idea domestica

de destrucción masiva

y barrerla con un golpe de plumero

vanas penas

infaliblemente

brota de un calibre boli o pluma

la tinta incendiaria de su furor

horizontal rule

éric meyleuc

janvier 2005

inédit

© ayants-droit d'Éric Meyleuc

horizontal rule

Retour en haut de la page                                                                                                                                                                           Poème précédent Poème suivant
Bienvenue ] Sommaire de la section ] Sommaire général ] Les nouveautés ] Agenda ] Poèmes du mois ] É. Meyleuc et son œuvre ] P. Vianna et son œuvre ] Poèmes divers ] Poèmes très courts ] Acrostiches ] Poèmes et images ] Poèmes graphiques ] Poèmes dits ] Poèmes en musique ] Poèmes et sculptures ] Poèmes en vidéo ] Des sites à visiter ] Contact ]

Les textes, les sons et les images qui figurent dans les différentes pages de ce site sont protégés par les lois nationales et les conventions internationales en vigueur. Leur reproduction par quelque moyen que ce soit demeure soumise à l'autorisation de l'auteur. Selon les normes et usages habituels, les courtes citations à objectif pédagogique et non commercial sont autorisées à condition que les sources soient clairement indiquées

Ce site est optimisé pour le navigateur Mozilla Firefox sur un écran plat 19"
avec "taille du texte" ("text size") réglée à “moyenne" ("middle") dans le menu "affichage" ("view")
Pour toute question ou tout problème concernant ce site web, envoyez un courrier électronique à
pvianna@free.fr
en cliquant sur l'adresse ci-dessus si vous utilisez "outlook express" ou sinon à partir de votre messagerie habituelle
© Pedro Vianna                                                    dernière mise à jour : 15 avril 2021