Pedro Vianna, avec Éric Meyleuc absent-présent, propose

poésie pour tous

 

La rubrique Poèmes du mois de ce site créé le 14 avril 2001 a déjà publié

2 106 poèmes de 166 poètes de 31 origines nationales, sans compter ceux de P. Vianna

Et la fête continue !                                                                   Bonne navigation !

Bienvenue Sommaire de la section Sommaire général Les nouveautés Agenda Poèmes du mois É. Meyleuc et son œuvre P. Vianna et son œuvre Poèmes divers Poèmes très courts Acrostiches Poèmes et images Poèmes graphiques Poèmes dits Poèmes en musique Poèmes et sculptures Poèmes en vidéo Des sites à visiter Contact

pour accéder directement à l'ensemble des recueils de P. Vianna (texte intégral au format ".pdf") cliquez sur

RECUEILS (PDF) ET RÉFÉRENCES DE PUBLICATIONS DE P. VIANNA ET DE É. MEYLEUC

et pour connaître ses prochaines activités artistiques cliquez sur

 AGENDA

poèmes d'éric meyleuc 134

L’homme qui culpabilisait

dans sa peur de se retrouver tout seul

incapable d’assumer ses paroles

il montait en tension

à tel point

qu’il était pris de convulsion

oui son rire éclatait

en sanglot

une fenêtre

une ouverture

oui l’ouvrir

pour faire quoi

respirer

s’évader

sauter dans le vide

cette scène a déjà été jouée

seul dans le vide intersidéral

poussière qui va s’unir

à ce vertige

aux myriades luminescentes

et s’enflammer de sa vérité

d’être sidéré de son doute inconsidéré

il ne savait pas s’en foutre

tout lui importait

jusqu’au moindre petit détail

obsessionnel

il voulait tant se détacher

son obsession christique du mal

qu’il pouvait faire

se sentir coupable à ce point

quelle prétention

 

envie de rire à nouveau

à ce point ridicule

il se donnait en spectacle

à lui-même

il se regardait en spectacle

oui c’est ça

il voulait que l’on vit de lui

cet homme qui se montrait en exemple de la probité

au point

que la plupart de ceux qu’il côtoyait

ne cherchaient qu’à briser ce masque

qu’il leur renvoyait

en reflet inversé

de ce qu’ils appelaient

de l’indifférence

leurs pulsions qu’il essayait

lui

d’exorciser

jusqu’à les dégoûter d’eux-mêmes

ce reflet inversé

ne contribuait

en fait

qu’à exacerber le ressentiment à son encontre

il s’en rendait bien compte

lui

l’homme brisé brimé ?

qui ne se racontait pas des histoires

mais son cœur battait

le compte à rebours

de ses émotions fortes en tensions arythmiques

à l’angoisse d’une violence mortifère des passions

ces passions morbidement entretenues

par crainte d’une vie pleine de vacuité et d’ennui

à attendre la nuit et le sommeil sans rêves

Pourtant

qu’y a-t-il de plus beau

contempler la nature

qui respire de son propre mouvement saisonnier

et participer de cette respiration

 

ah ces conservateurs

au sens plein du terme

d’un ordre social fondé sur la domination

qui perpétue les injustices et les inégalités

 

tout cela manque d’âme

de poésie

logique purement comptable

course contre la montre

contre la mort

course guerrière

 

horizontal rule

éric meyleuc

9 mai 2018

inédit

© ayants-droit d'Éric Meyleuc

horizontal rule

Retour en haut de la page                                                                                                                                                                           Poème précédent Poème suivant
Bienvenue ] Sommaire de la section ] Sommaire général ] Les nouveautés ] Agenda ] Poèmes du mois ] É. Meyleuc et son œuvre ] P. Vianna et son œuvre ] Poèmes divers ] Poèmes très courts ] Acrostiches ] Poèmes et images ] Poèmes graphiques ] Poèmes dits ] Poèmes en musique ] Poèmes et sculptures ] Poèmes en vidéo ] Des sites à visiter ] Contact ]

Les textes, les sons et les images qui figurent dans les différentes pages de ce site sont protégés par les lois nationales et les conventions internationales en vigueur. Leur reproduction par quelque moyen que ce soit demeure soumise à l'autorisation de l'auteur. Selon les normes et usages habituels, les courtes citations à objectif pédagogique et non commercial sont autorisées à condition que les sources soient clairement indiquées

Ce site est optimisé pour le navigateur Mozilla Firefox sur un écran plat 19"
avec "taille du texte" ("text size") réglée à “moyenne" ("middle") dans le menu "affichage" ("view")
Pour toute question ou tout problème concernant ce site web, envoyez un courrier électronique à
pvianna@free.fr
en cliquant sur l'adresse ci-dessus si vous utilisez "outlook express" ou sinon à partir de votre messagerie habituelle
© Pedro Vianna                                                    dernière mise à jour : 15 septembre 2020