Pedro Vianna, avec Éric Meyleuc absent-présent, propose

poésie pour tous

 

La rubrique Poèmes du mois de ce site créé le 14 avril 2001 a déjà publié

2 169 poèmes de 170 poètes de 31 origines nationales, sans compter ceux de P. Vianna

Et la fête continue !                                                                   Bonne navigation !

Bienvenue Sommaire de la section Sommaire général Les nouveautés Agenda Poèmes du mois É. Meyleuc et son œuvre P. Vianna et son œuvre Poèmes divers Poèmes très courts Acrostiches Poèmes et images Poèmes graphiques Poèmes dits Poèmes en musique Poèmes et sculptures Poèmes en vidéo Des sites à visiter Contact

pour accéder directement à l'ensemble des recueils de P. Vianna (texte intégral au format ".pdf") cliquez sur

RECUEILS (PDF) ET RÉFÉRENCES DE PUBLICATIONS DE P. VIANNA ET DE É. MEYLEUC

et pour connaître ses prochaines activités artistiques cliquez sur

 AGENDA

poèmes d'éric meyleuc 132

les narcisses se mirent déjà

reflets en coins-coins farceurs

des étangs parisiens

 

les narcisses

se mirent déjà

reflets en bec de canard

barbotant dans l’eau des étangs

au son d’un coin-coin farceur

 

les narcisses se mirent déjà

reflets en coins-coins farceurs

des étangs parisiens

 

les narcisses

s’admirent déjà

en coins-coins facétieux

des étangs parisiens

 

les narcisses

— pied de bec de canard

s’admirent déjà

seuls échos de leurs reflets

les coins-coins facétieux

des étangs parisiens

 

les narcisses

aussi nommés

pied de bec de canard

s’admirent déjà

seuls échos à leurs reflets

les coins-coins farceurs

des étangs parisiens

 

tu ne verras pas

les Narcisses

qui déjà

s’admirent

en leur reflet indifférent

à l’écho des coins-coins moqueurs

du vis-à-vis ainsi troublé

dommage

monsieur le casanier

 

le camélia rougit-il toujours

du jaune indifférent

qui corolle en prémices

Narcisse s’admirant en bec de canard

(au son des) sous les coins-coins moqueurs

qui viennent troubler de leur sillon

le reflet tant convoité

 

nota bene
la version ci-dessus est le seul état du poème que nous connaissons ;
elle existe à l'identique dans deux fichiers Word

du 3 mars 2014 et du 16 juin 2014

à la fin des deux fichiers, figure la mention temporelle 17 février 2014 ;

toutefois une ligne placée à la fin du poème indique (02/03/2014)

cela pourrait signifier qu'une première version du poème, légèrement différente, aurait pu exister

horizontal rule

éric meyleuc

17 février 2014

inédit

© ayants-droit d'Éric Meyleuc

horizontal rule

Retour en haut de la page                                                                                                                                                                           Poème précédent Poème suivant
Bienvenue ] Sommaire de la section ] Sommaire général ] Les nouveautés ] Agenda ] Poèmes du mois ] É. Meyleuc et son œuvre ] P. Vianna et son œuvre ] Poèmes divers ] Poèmes très courts ] Acrostiches ] Poèmes et images ] Poèmes graphiques ] Poèmes dits ] Poèmes en musique ] Poèmes et sculptures ] Poèmes en vidéo ] Des sites à visiter ] Contact ]

Les textes, les sons et les images qui figurent dans les différentes pages de ce site sont protégés par les lois nationales et les conventions internationales en vigueur. Leur reproduction par quelque moyen que ce soit demeure soumise à l'autorisation de l'auteur. Selon les normes et usages habituels, les courtes citations à objectif pédagogique et non commercial sont autorisées à condition que les sources soient clairement indiquées

Ce site est optimisé pour le navigateur Mozilla Firefox sur un écran plat 19"
avec "taille du texte" ("text size") réglée à “moyenne" ("middle") dans le menu "affichage" ("view")
Pour toute question ou tout problème concernant ce site web, envoyez un courrier électronique à
pvianna@free.fr
en cliquant sur l'adresse ci-dessus si vous utilisez "outlook express" ou sinon à partir de votre messagerie habituelle
© Pedro Vianna                                                    dernière mise à jour : 15 avril 2021