Pedro Vianna propose

poésie pour tous

 

La rubrique Poèmes du mois de ce site créé le 14 avril 2001 a déjà publié

1 773 poèmes de 146 poètes de 28 origines nationales, sans compter ceux de P. Vianna

Et la fête continue !                                                                   Bonne navigation !

Bienvenue Sommaire de la section Sommaire général Poèmes divers Poèmes très courts Acrostiches Poèmes graphiques Poèmes et images Poèmes et sculptures Poèmes dits Poèmes en musique Poèmes en vidéo Des sites à visiter Vianna et son œuvre Contact Les nouveautés

pour accéder directement à l'ensemble des recueils de P. Vianna (texte intégral au format ".pdf") cliquez sur

RECUEILS (PDF) ET RÉFÉRENCES DE PUBLICATIONS

et pour connaître ses prochaines activités artistiques cliquez sur

 AGENDA

poèmes du mois 10

je plonge

je plonge

je plonge

sans fin

dans mon cerveau lourd de plomb en fusion

rouge d’implosion alchimique

magma inextricable

percé de courants contraires qui s’anéantissent en ressentiment

mal aux cheveux qui se dressent

orfraie effervescente d’une vie jamais vécue

toujours prisonnière des lames de fond dominatrices

qui fauchent la libre parole

rendue silencieuse

ainsi fondue

en larmes confondues en amers sanglots

mer en émoi

où mon corps se noie

délicieusement secoué

rasséréné d’une saisissante plénitude

ah

la mer

vivifiante matrice qui étoile tous mes pores

ports francs à tous les vaisseaux sensoriels

en arborescence vers l’infini de mes neurones

libération des résistances

pour mieux résister

sens multiples

ambivalence du sens

résister

prendre les sens interdits

du sens unique

qui affranchit le travail de toute décision a-monétaire

a-concurrentielle

anarchique

de toute franchise créatrice

bref

de toute poésie

la liberté par essence

toujours la même litanie

le sens unique

forcé

ment

droit dans ses bottes

au pas cadencé

au corps fonctionnel

rigidifié

réifié

figé

vie occluse

existences exclues de leurs propres sens à donner à la vie

oui encore se répéter

obligé

le sens unique

invariable

ment...

c’est là le paradoxe

en sortir...

je respire

pour inspirer

la sève de mon arbre névralgique

et je lance l’appel à synapse

trouver l’influx...

le visage souriant

le rendre confiant

bonjour

j’ai fais un rêve

 

horizontal rule

éric meyleuc

inédit

10.VI.2017

© Éric Meyleuc

horizontal rule

Retour en haut de la page                                                                                                                                                               Poème précédent
Bienvenue ] Sommaire de la section ] Sommaire général ] Poèmes divers ] Poèmes très courts ] Acrostiches ] Poèmes graphiques ] Poèmes et images ] Poèmes et sculptures ] Poèmes dits ] Poèmes en musique ] Poèmes en vidéo ] Des sites à visiter ] Vianna et son œuvre ] Contact ] Les nouveautés ]

Les textes, les sons et les images qui figurent dans les différentes pages de ce site sont protégés par les lois nationales et les conventions internationales en vigueur. Leur reproduction par quelque moyen que ce soit demeure soumise à l'autorisation de l'auteur. Selon les normes et usages habituels, les courtes citations à objectif pédagogique et non commercial sont autorisées à condition que les sources soient clairement indiquées

Ce site est optimisé pour le navigateur Mozilla Firefox sur un écran plat 19"
avec "taille du texte" ("text size") réglée à “moyenne" ("middle") dans le menu "affichage" ("view")
Pour toute question ou tout problème concernant ce site web, envoyez un courrier électronique à
pvianna@free.fr
en cliquant sur l'adresse ci-dessus si vous utilisez "outlook express" ou sinon à partir de votre messagerie habituelle
© Pedro Vianna                                                    dernière mise à jour : 15 août 2017