Pedro Vianna propose

poésie pour tous

 

La rubrique Poèmes du mois de ce site créé le 14 avril 2001 a déjà publié

1 791 poèmes de 146 poètes de 28 origines nationales, sans compter ceux de P. Vianna

Et la fête continue !                                                                   Bonne navigation !

Bienvenue Sommaire de la section Sommaire général Agenda Poèmes divers Poèmes très courts Acrostiches Poèmes graphiques Poèmes et images Poèmes et sculptures Poèmes dits Poèmes en musique Poèmes en vidéo Des sites à visiter Vianna et son œuvre Contact Les nouveautés

pour accéder directement à l'ensemble des recueils de P. Vianna (texte intégral au format ".pdf") cliquez sur

RECUEILS (PDF) ET RÉFÉRENCES DE PUBLICATIONS

et pour connaître ses prochaines activités artistiques cliquez sur

 AGENDA

poèmes du mois 07

Mortels bestiaires

estampes ternies

enluminures flamboyantes

miniatures mélodieuses

manuscrits mordorés

les gammes chromatiques

appellent l’écho sonore

en l’absence d’un peintre

le refus d’un tableau en quête d’auteur

dans les bestiaires de l’imaginaire

dans le vestiaire des personnalités

les rites de possession

barbus les derviches tourneurs

s’emparent des esprits les égarent

leur commandent de parler

le rauque langage des tons

des démons cavaliers

qui les précipitent

dans les gouffres de l’indéfini

les vertiges de l’hallucination

les ancêtres dévorent les vivants

en leur jetant des sorts

en inscrivant leurs sanglantes cicatrices

dans leurs membres soumis

mieux vaut se taire par peur de l’autre

de ses flèches obliques

de son regard meurtrier

les écoliers baissent les yeux

à l’entrée des écoles

à la veille d’un examen qui décidera de leur avenir

l’angoisse filtre d’un corps à l’autre

des sortilèges aux doigts de soie

et de cendres

l’autre est un prédateur

de l’âme et du cœur

les corps s’accomplissent

dans la fuite

la désertion

l’invisible

dans l’envol des oiseaux de pluie

du côté de l’arsenal

l’attirail l’artifice

se rencontrent dans la langue des marins fourbus

tous se retrouvent au bar

où sont attablés les assassins

à force d’escalader les nuages

on s’abîme les mains

fidèle ou infidèle

la belle reste belle

née de tous les matins roses

les hommes du crépuscule

déambulent en fumant leur pipe d’écume

en grognant en pestant rugueusement

en rageant contre les oiseaux de mer

qui ne leur ont rien fait

dormir

dormir

en rêvant

à la rencontre

de tes yeux

multicolores

aqueux

comme les pierres de l’aurore

 

horizontal rule

martin verlet

in De mémoire lasse*

Éditions Publisud

Paris, 2015

© Éditions Publisud

et Martin Verlet

horizontal rule

* pour acquérir ce recueil

ISBN : 978-2-36291-067-8, 194 pages, 18,00 euros

vous pouvez vous adresser à votre libraire habituel

ou à l'éditeur : http://www.editionspublisud.fr/produit/de-memoire-lasse/

Retour en haut de la page                                                                                                                    Poème précédent Poème suivant
Bienvenue ] Sommaire de la section ] Sommaire général ] Agenda ] Poèmes divers ] Poèmes très courts ] Acrostiches ] Poèmes graphiques ] Poèmes et images ] Poèmes et sculptures ] Poèmes dits ] Poèmes en musique ] Poèmes en vidéo ] Des sites à visiter ] Vianna et son œuvre ] Contact ] Les nouveautés ]

Les textes, les sons et les images qui figurent dans les différentes pages de ce site sont protégés par les lois nationales et les conventions internationales en vigueur. Leur reproduction par quelque moyen que ce soit demeure soumise à l'autorisation de l'auteur. Selon les normes et usages habituels, les courtes citations à objectif pédagogique et non commercial sont autorisées à condition que les sources soient clairement indiquées

Ce site est optimisé pour le navigateur Mozilla Firefox sur un écran plat 19"
avec "taille du texte" ("text size") réglée à “moyenne" ("middle") dans le menu "affichage" ("view")
Pour toute question ou tout problème concernant ce site web, envoyez un courrier électronique à
pvianna@free.fr
en cliquant sur l'adresse ci-dessus si vous utilisez "outlook express" ou sinon à partir de votre messagerie habituelle
© Pedro Vianna                                                    dernière mise à jour : 15 octobre 2017