Pedro Vianna propose

poésie pour tous

La rubrique Poèmes du mois de ce site créé le 14 avril 2001 a déjà publié

1 755 poèmes de 144 poètes de 28 origines nationales, sans compter ceux de P. Vianna

Et la fête continue !                                                                   Bonne navigation !

Bienvenue Sommaire de la section Sommaire général Poèmes divers Poèmes très courts Acrostiches Poèmes graphiques Poèmes et images Poèmes et sculptures Poèmes dits Poèmes en musique Poèmes en vidéo Des sites à visiter Vianna et son œuvre Contact Les nouveautés

pour accéder directement à l'ensemble des recueils de P. Vianna (texte intégral au format ".pdf") cliquez sur

RECUEILS (PDF) ET RÉFÉRENCES DE PUBLICATIONS

et pour connaître ses prochaines activités artistiques cliquez sur

 AGENDA

poèmes du mois 06 - version en français

14 [Le fabricant de feuilles]

Le bleu navigue méconnu sur la sphère et le cube

le bleu promène ses questions sur les fenêtres de l’octaèdre

une érection de rouge traversait la poupée extatique

la découpant en étranges syllabes

le fabricant de feuilles portait un deuil fortuit

le revolver à sa boutonnière était la seule allusion

aux pèlerinages sinusoïdaux du suicide

il ne sortait son cerveau que sous des pluies incertaines

secoué par la fièvre des banquises

comme le blanc d’une barque

contaminée par le baiser du lépreux

 

le fabricant de feuilles collectionnait des auréoles fanées

cueillies dans les automnes des saints

son mésonge était la gloire de l’effondrement des titans

déversés dans une colossale inertie chaotique —

cependant le vide lui avait conservé dans un coffre spécial

une larme énorme, inhabituellement lisse

veillée par les fleurs d’or de l’évanouissement —

les silences, ces nuits,

flottaient sur les clefs perdues des énigmes

ainsi, le fabricant de feuilles était condamné à l’indéchiffrable

sans pouvoir sortir de l’hiver des fractales

 

Personne, seulement, était encore à même de comprendre

cette résurgence d’instants perdus dans l’onirie du désespoir,

Personne avec son visage impassible

de monoschizophrène d’ivoire —

l’hiver des fractales descend comme une prison infinie,

dentelle tourbillonnante du tréfonds,

calcul délirant de barreaux noirs

 

un poing géant de lumière

parmi des boules de pissenlits pensants

verse dans mes veines une transparence féroce,

j’effiloche ainsi mon possible dans un mirage intact,

hallucination chimique

saignant des racines d’un arbuste métallique,

je cueille encore juste un bizarre

« c’est tout ce qu’il me reste »,

tout ce blanc, toute cette lisière argentée,

tout cet impossible d’obscure lumière,

ténèbres de l’usine de feuilles

 

le front est lui-même une occasion de fanaison,

un alibi indescriptible des tourbillons,

la banque où j’ai déposé tout l’éphémère —

rien d’autre que le néant ne dure

 

* dans l'édition originale en roumain, les poèmes sont numérotés, mais ne portent pas de titre,
et le texte est disposé de façon continue, les pauses étant marquées par un point ou des tirets ;
dans la traduction en français, nous avons adopté une segmentation par saut de ligne
(note de la traductrice)

horizontal rule

ara alexandre shishmanian

original in Neştiute II*

Ramuri, Bucarest, 2014

traduction en français par

dana shishmanian

in Le sang de la ville**

L'Harmattan, Paris, 2016

© Ramuri, L'Harmattan

Ara Alexandre Shishmanian

et Dana Shishmanian

pour la traduction en français

horizontal rule

* en français : Inconnu II
** vous pouvez commander ce recueil (13,50 euros)
 chez votre libraire, directement chez l'éditeur
http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=52167&razSqlClone=1
ainsi que par l'intermédiaire des librairies en ligne
Retour en haut de la page                                         Original en roumain                                              Poème précédent Poème suivant
Bienvenue ] Sommaire de la section ] Sommaire général ] Poèmes divers ] Poèmes très courts ] Acrostiches ] Poèmes graphiques ] Poèmes et images ] Poèmes et sculptures ] Poèmes dits ] Poèmes en musique ] Poèmes en vidéo ] Des sites à visiter ] Vianna et son œuvre ] Contact ] Les nouveautés ]

Les textes, les sons et les images qui figurent dans les différentes pages de ce site sont protégés par les lois nationales et les conventions internationales en vigueur. Leur reproduction par quelque moyen que ce soit demeure soumise à l'autorisation de l'auteur. Selon les normes et usages habituels, les courtes citations à objectif pédagogique et non commercial sont autorisées à condition que les sources soient clairement indiquées

Ce site est optimisé pour le navigateur Mozilla Firefox sur un écran plat 19"
avec "taille du texte" ("text size") réglée à “moyenne" ("middle") dans le menu "affichage" ("view")
Pour toute question ou tout problème concernant ce site web, envoyez un courrier électronique à
pvianna@free.fr
en cliquant sur l'adresse ci-dessus si vous utilisez "outlook express" ou sinon à partir de votre messagerie habituelle
© Pedro Vianna                                                                                                          mise à jour : 15 juin 2017