Pedro Vianna propose

poésie pour tous

 

La rubrique Poèmes du mois de ce site créé le 14 avril 2001 a déjà publié

1 791 poèmes de 146 poètes de 28 origines nationales, sans compter ceux de P. Vianna

Et la fête continue !                                                                   Bonne navigation !

Bienvenue Sommaire de la section Sommaire général Agenda Poèmes divers Poèmes très courts Acrostiches Poèmes graphiques Poèmes et images Poèmes et sculptures Poèmes dits Poèmes en musique Poèmes en vidéo Des sites à visiter Vianna et son œuvre Contact Les nouveautés

pour accéder directement à l'ensemble des recueils de P. Vianna (texte intégral au format ".pdf") cliquez sur

RECUEILS (PDF) ET RÉFÉRENCES DE PUBLICATIONS

et pour connaître ses prochaines activités artistiques cliquez sur

 AGENDA

poèmes du mois 04 - version en français

La maison à véranda

Hante l’entre-rêve de la véranda :

des chaises d’antichambre – presque une maison ;

les crochets pour le hamac – presque un village indien ;

une sorte de jardin suspendu – presque un bois.

 

Dans le vendangerot* près de la porte, des parapluies

avec leur manche recourbé sont des questions :

des pistils, qu’ils étaient ! Des fleurs dont

les pointes aiguës – des coiffes – rêvent de terre.

 

Hante l’entre-rêve de la véranda

et enlève ce que tu n’as pas, ton chapeau

et même cette véranda qui empeste...

 

Ce qui s’exhale, c’est cette odeur d’“être presque” :

battellement qui n’est ni toit ni ciel ;

cela sonna tellement irréel qu’on dise “Entre”...

 * le mot employé en portugais, panacum, est un terme d'origine tupi, usité au Brésil dans la région de production du cacao ;

il s’agit d’une hotte en osier qui, dans cette région, est souvent utilisée pour transporter le fruit du cacao vers le récipient où il ira fermenter ;

hors de cette région le mot panacum est inusité ; c’est pour respecter cet effet d’“inconnu” que nous avons choisi de le transposer en français

en employant le mot “vendangerot”, usité dans la Bourgogne viticole pour désigner la hotte dans laquelle on transporte le grappes de raisin vendangées ;

comme, sur le fond, ce qui compte ici n’est pas ce que contient le récipient lui-même, mais sa forme et l’usage détourné que l’on en fait, ce choix nous paraît justifié

 

horizontal rule

wladimir saldanha

in Cacau inventado*

Mondrongo, Ilhéus

(État de Bahia), 2015

© Mondrongo et

Wladimir Saldanha

et Pedro Vianna pour la

traduction en français

horizontal rule

en français : Cacao inventé

Retour en haut de la page                                          Original en portugais                                              Poème précédent Poème suivant
Bienvenue ] Sommaire de la section ] Sommaire général ] Agenda ] Poèmes divers ] Poèmes très courts ] Acrostiches ] Poèmes graphiques ] Poèmes et images ] Poèmes et sculptures ] Poèmes dits ] Poèmes en musique ] Poèmes en vidéo ] Des sites à visiter ] Vianna et son œuvre ] Contact ] Les nouveautés ]

Les textes, les sons et les images qui figurent dans les différentes pages de ce site sont protégés par les lois nationales et les conventions internationales en vigueur. Leur reproduction par quelque moyen que ce soit demeure soumise à l'autorisation de l'auteur. Selon les normes et usages habituels, les courtes citations à objectif pédagogique et non commercial sont autorisées à condition que les sources soient clairement indiquées

Ce site est optimisé pour le navigateur Mozilla Firefox sur un écran plat 19"
avec "taille du texte" ("text size") réglée à “moyenne" ("middle") dans le menu "affichage" ("view")
Pour toute question ou tout problème concernant ce site web, envoyez un courrier électronique à
pvianna@free.fr
en cliquant sur l'adresse ci-dessus si vous utilisez "outlook express" ou sinon à partir de votre messagerie habituelle
© Pedro Vianna                                                    dernière mise à jour : 15 octobre 2017