Pedro Vianna propose

poésie pour tous

 

La rubrique Poèmes du mois de ce site créé le 14 avril 2001 a déjà publié

1 764 poèmes de 144 poètes de 28 origines nationales, sans compter ceux de P. Vianna

Et la fête continue !                                                                   Bonne navigation !

Bienvenue Sommaire de la section Sommaire général Poèmes du mois Poèmes très courts Acrostiches Poèmes graphiques Poèmes et images Poèmes et sculptures Poèmes dits Poèmes en musique Poèmes en vidéo Des sites à visiter Vianna et son œuvre Contact Les nouveautés

pour accéder directement à l'ensemble des recueils de P. Vianna (texte intégral au format ".pdf") cliquez sur

RECUEILS (PDF) ET RÉFÉRENCES DE PUBLICATIONS

et pour connaître ses prochaines activités artistiques cliquez sur

 AGENDA

poèmes divers 13

Fragments

(extrait*)

il peignait des nuages gris pour égayer le bleu monotone du ciel

pour briser l’euphorie des gestes chaque jour répétés...             généreux [...]

il semait des éclats de miroir sur les voies de traverse de sa vie [...]

mais le temps se fane devient cotonneux désespère de retrouver sa consistance

refuse d’avancer se perd dans les fondrières bourbiers de l’oubli

gémit comme l’heure qui touche à sa fin

néant mué en être vide qui s’emplit d’autrui jusqu’au trop plein

la mort n’est qu’un…             n’en plus pouvoir d’apprendre

[qu’] archives débordées

souvenirs éparpillés sur le sol


couche où la mort engendre la vie

germination entêtée             fragmentation débridée             ténacité à rebours

ne jamais [pou]voir revenir [à] ce qui fut sa vie             ce qui sera [...]

l’impôt sur la vie le prix à payer le coût du pouvoir d’imaginer

invention [...] éternelle rengaine qui vaut l’aller sans retour

vers la seule vraie destination connue

             l’inconnu

nu comme la pierre de lave du premier volcan

fragile comme l’aurore de la première journée

puissant comme la précarité du premier je t’aime

l’inconnu face au silence qui l’entoure

égaré aux confins du jamais dit

souffrant chaque frontière franchie

confesseur des heures mortes effacées par les instants sublimes

par cette seule seconde où s’échange le dernier regard

et d’étranges soubresauts secouent le départ

tandis qu’au loin passent les chars charriant le malheur écrasant l’horizon

et le viol du temps se prolonge la seconde devient siècle

[..................................................................................................................................................]

d’angoisse et passion                                                     frustrées par le réveil brutal

             d’une réalité en vert-de-gris

horizontal rule

pedro vianna

Paris, Albarraque, Paris,

7.VI - 10.X.1994

in Fragments

* Les crochets et les points qui figurent dans le texte ne correspondent pas

 à des coupures ou à des suppressions.

Ce poème a été volontairement écrit de manière “fragmentaire”.

horizontal rule

Retour en haut de la page                                                                                                                                               Poème précédent Poème suivant
Bienvenue ] Sommaire de la section ] Sommaire général ] Poèmes du mois ] Poèmes très courts ] Acrostiches ] Poèmes graphiques ] Poèmes et images ] Poèmes et sculptures ] Poèmes dits ] Poèmes en musique ] Poèmes en vidéo ] Des sites à visiter ] Vianna et son œuvre ] Contact ] Les nouveautés ]

Les textes, les sons et les images qui figurent dans les différentes pages de ce site sont protégés par les lois nationales et les conventions internationales en vigueur. Leur reproduction par quelque moyen que ce soit demeure soumise à l'autorisation de l'auteur. Selon les normes et usages habituels, les courtes citations à objectif pédagogique et non commercial sont autorisées à condition que les sources soient clairement indiquées

Ce site est optimisé pour le navigateur Mozilla Firefox sur un écran plat 19"
avec "taille du texte" ("text size") réglée à “moyenne" ("middle") dans le menu "affichage" ("view")
Pour toute question ou tout problème concernant ce site web, envoyez un courrier électronique à
pvianna@free.fr
en cliquant sur l'adresse ci-dessus si vous utilisez "outlook express" ou sinon à partir de votre messagerie habituelle
© Pedro Vianna                                                    dernière mise à jour : 15 juillet 2017